Rappel de la législation

Tout responsable d’entreprise est responsable de l’organisation des secours dans son établissement.

Selon le code du travail
Art R.4224-14 : « Les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premier secours adapté à la nature des risques, facilement accessible. Ce matériel doit faire l’objet d’une signalisation par panneau…».
Art R.4224-15 : « Dans chaque atelier où sont effectués des travaux dangereux[…], un membre du personnel doit avoir reçu obligatoirement l’instruction nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence…».
Tout chef d’entreprise est responsable de l’organisation des secours dans son établissement.

Dans les établissements industriels : il faut une infirmière pour 200 à 800 salariés.
Dans les établissements commerciaux, une infirmière pour 500 à 1000 salariés ( art R.4623-51 du code du travail).

Sauveteurs secouristes du travail SST

Un sauveteur-secouriste du travail (SST) est un membre du personnel volontaire ou désigné pour porter secours en cas d’accident. Il doit être capable de porter secours à tout moment au sein de son entreprise à toute victime d’un accident du travail, dans l’attente de l’arrivée des secours spécialisés.

Le Code du travail rend obligatoire la présence d’un membre du personnel ayant reçu l’instruction nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence, dans chaque atelier où sont effectués des travaux dangereux et sur chaque chantier occupant 20 personnes au moins pendant plus de 15 jours où sont effectués des travaux dangereux.

Il vaut mieux disposer de plusieurs sauveteurs-secouristes du travail, surtout dans les lieux où les risques d’accident sont les plus élevés et les plus graves.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité)

Organisation des secours

L’entreprise doit afficher les numéros d’appel des secours :

  • 15 : SAMU
  • 18 : Pompiers
  • 112 : Numéro Européen

Concernant l’évacuation des bâtiments, l’entreprise doit :

  • Disposer d’un plan d’évacuation des bâtiments
  • Réaliser régulièrement des exercices d’évacuation des bâtiments

Dans le cas d’un travailleur isolé, l’entreprise doit s’assurer que celui-ci puisse être secouru en cas de malaise.

Appel des secours

En cas d’accident grave, les secouristes appellent le 15. Le médecin régulateur :

  • aidera les sauveteurs dans leur conduite à tenir,
  • décidera du mode de transport de la victime; le SAMU contactera directement les secours adéquats.

En cas d’accident moins grave ou de malaise, les secouristes appellent le 15.
Après avis médical, l’entreprise pourra faire procéder au transport du salarié par VSL. Les frais incombent à l’entreprise (possibilité de remboursement par la CPAM).