Pour cette 3e édition de la Semaine de la santé auditive au travail, qui se tiendra du 15 au 19 octobre 2018,  la santé auditive est à considérer comme un facteur essentiel de la qualité de vie au travail. La prévention primaire intégrant la santé auditive est au coeur de cette campagne.

Organisée par l’association JNA (Journée nationale de l’audition), la 3e Semaine de la santé auditive au travail a pour ambition d’aller au-delà de la simple considération du bruit au travers de conduite de gestion des risques professionnels dans les univers dits exposés au bruit. Ainsi, dans un communiqué, l’association JNA souligne que « les effets des expositions sonores sur l’être humain se mesurent bien en dessous des 80 dB d’exposition pendant 8 heures de travail ». Il existe notamment plusieurs études scientifiques qui « démontrent que dès un volume sonore omniprésent de 60 dB (conversation à 3), le bruit engendre des difficultés de concentration et de compréhension de la parole liée à la fatigabilité de l’oreille ». De tels niveaux de bruit se rencontrent dans nombre de lieux de travail (open space, restaurants, magasins…) et engendrent du stress et de la fatigue.

À l’occasion de la 3e Semaine de la santé auditive au travail, l’accent sera donc mis sur la nécessité d’éviter les effets avant même qu’ils ne se produisent, grâce à une gestion individuelle et collective du bruit. L’événement mettra également en avant les enjeux d’un repérage systématique des troubles de l’audition. En effet, ces derniers, quand ils ne sont pas correctement détectés, mettent en difficulté la compréhension de la parole et détériorent fortement la qualité de vie au travail.

Plus d’infos sur le site www.sante-auditive-autravail.org

Pour prévenir les risques professionnels liés au bruit, consultez nos documents, ou contactez votre Service de Santé au Travail au :  05 53 45 45 00