Dans le cadre des journées nationales d’action contre l’illettrisme, le Service de Santé au Travail de Périgueux organisait, le 9 septembre, une rencontre pour parler d’illettrisme au travail, en partenariat avec la mutuelle MGEN, et avec la participation de plusieurs acteurs œuvrant pour cette grande cause nationale, sur le département, en région et sur le territoire national.

Un sujet délicat, car il touche à l’intimité de la personne, tabou dans le monde professionnel et qui concerne 2,5 millions de personnes, dont 51 % dans l’emploi.

Seul rendez-vous de Dordogne à bénéficier du label «Agir ensemble contre l’illettrisme», décerné par l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme/ANLCI, le Service de Santé au Travail a souhaité ouvrir le débat en cette rentrée scolaire. Experts, DRH, partenaires sociaux ,ont dressé un état des lieux et évoqué les initiatives existantes.

Murielle MAGELLAN, invitée d’honneur, auteur, scénariste pour le cinéma et la télévision, a notamment évoqué cette question à travers le scénario du téléfilm «Illettré» racontant les difficultés d’un jeune illettré. Existe-t-il une tyrannie de l’écrit dans l’entreprise ? Comment expliquer le travail autrement que par l’écrit dans l’entreprise ? Quelles formations suivre quand on n’est pas à l’aise avec les savoirs fondamentaux? Oser en parler, l’avouer sans peur de représailles ? Comment retrouver le goût de réapprendre ? Comment déceler les per- sonnes en difficultés ? Autant de réponses apportées par les intervenants.

Selon le Centre Ressources Illettrisme Analphabétisme de nouvelle Aquitaine/CRIA-NA, en Dordogne, à partir des statistiques nationales, 7650 personnes en emploi seraient en situa- tion d’illettrisme et 10,9 % des jeunes sont en difficulté de lecture (résultat 2018, Journée Défenses et citoyenneté). Les intervenants sont tous d’accord pour dire que des solutions existent, encore faut-il repérer et orienter les salariés.

Le Président Philippe FRANCOIS souhaite mettre le Service de Santé au Travail au service de cette cause. Les entretiens médicaux et infirmiers peuvent être le lieu de repérage, d’orienta- tion et d’information. Pour l’ANLCI, «La solution est dans le partenariat», chaque organisme, institution est complémentaire et a un rôle à jouer. Pour Alain BRETTES, président régional de la CPME, que cette problématique soit débattue fait œuvre utile.

Philippe FRANCOIS a proposé de mettre à disposition des salariés et chefs d’entreprise, un document recensant l’ensemble des solutions offertes aux chefs d’entreprises et représentants de salariés. Afin de mesurer les résultats de cette action, il invite les participants à se retrouver l’année prochaine à la même période.

La presse en parle

Lu dans Sud Ouest du 04/09/2019

Philippe FRANCOIS président du SIST et Florian FRIQUET, journaliste, dans les locaux de Chérie FM Dordogne, pour l’enregistrement des flashs d’actu consacrés à la rencontre du 9 septembre sur l’illettrisme au travail. Ecoutez 6h30 (1:30)

8h30 (1/30)

12h00 (1:50)