Le SIST à votre écoute

Du 14 au 18 octobre se déroule, pour la 4ème année consécutive, la semaine de la santé auditive au travail organisée par l’association JNA/Journée Nationale de l’Audition. Selon un sondage IFOP réalisé auprès d’un échantillon de 1013 personnes, 59 % des actifs français (plus d’un français sur deux) déclarent être gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leurs lieux de travail et 2/3 des actifs (67%) affirment que les bruits et nuisances sonores ressentis au travail ont des conséquences négatives sur leur santé au quoti dien. Acteur de prévention, le Service de Santé au travail conseille et accompagne au quotidien les entreprises et leurs salariés pour mettre en œuvre des solutions concrètes afin de diminuer l’exposition au bruit en vue d’une meilleure qualité de vie au travail.

A la demande du médecin du travail, un Technicien Hygiène et Sécurité ou un Assistant technique en Santé au travail, peut se déplacer dans votre établissement pour prendre des mesures de bruit et voir ensuite avec vous; selon la réglementation, ce qui peut être mis en place comme Equipement de Prévention Collective/EPC avec la protection de machines, revêtements anti-bruit… mais aussi comme Equipement de Prévention Individuels/EPI, notamment des bouchons moulés. Une session d’information et de sensibilisation au bruit peut également être menée par une infirmière du travail qui évoquera les effets du bruit sur l’audition, les impacts directs et indirects sur la santé, et les différents moyens de prévention et de protection pour préserver son capital auditif, tout en rappelant la réglementation permettant de concilier santé, performance et bien-être au travail. Dans le cadre de sa visite d’information et de prévention, le salarié dispose d’un audiogramme de dépistage et c’est l’occasion de faire le point avec le professionnel de santé.
Selon le ministère de la santé, les surdités professionnelles occupent la 3ème place des maladies professionnelles représentant un coût de 100.000 euros par salarié actif touché. Les troubles de l’audition quand ils ne sont pas correctement détectés
mettent en difficulté la compréhension de la parole. Ils ont pour conséquence d’entraîner des difficultés à la concentration et ont des conséquences directes et indirectes sur l’état de santé du salarié exposé. In fine, si la prise en charge n’est pas suffisante, les troubles de l’audition peuvent entraîner la désinsertion professionnelle.
Prenez conseil auprès de votre Service de Santé au Travail, nous sommes à votre écoute : 0553454500